Imprimer cette page

Comment maintenir la cohésion d’équipes distantes ?

29 April 2021 | Publié dans Management opérationnel. Lu 437 fois.
Soyez le premier à commenter!

(0 Votes)

Isolement et solitude, ce sont les mots qu’évoque le télétravail à bon nombre de salariés depuis le début de la pandémie. Travailler via écran interposé limite les contacts, certes, mais influe aussi sur la cohésion d’équipe, le bien-être au travail des collaborateurs et leurs performances. 

Si le travail à la maison reste inévitable pour l’instant, il est un impératif majeur pour les managers (qu'ils soit managers dans le secteur public comme dans le secteur privé) : maintenir les liens et la cohésion d’équipe. Pour la première fois depuis la révolution industrielle, le travail ne rassemble plus des producteurs au sein d’un même endroit.

Comment le manager peut-il agir pour maintenir la cohésion d’équipe ?

Le manager ne dispose pas de grandes marges de manœuvre et selon nous, 2 points essentiels sont à prendre en compte pour maintenir la cohésion d’équipe.

1 : Réinstaurer un nouveau cadre de travail

Les équipes interagissent dans un milieu cadré et organisé qui constitue la base même de la structure d’une entreprise ou administration. Depuis mars 2020, ce cadre est fluctuant : l’unité de temps et de lieu a partiellement disparu et la déspatialisation, fait disparaître le lien d’appartenance. Or celui-ci structure la vie collective : il régit l’organisation du travail d’une part, mais également le niveau et la fréquence des interactions. La distance physique introduit une distance psychosociologique qui renforce l’isolement du salarié.

Le manager doit donc maintenir ce cadre en précisant les modalités d’organisation du travail distanciel autour des points suivants :

  • Niveau d’autonomie
  • Fréquence du reporting
  • Temps de communication
  • Responsabilités de chacun

Le manager doit manifester sa confiance en s’abstenant de contrôler et cherchant toujours à savoir ce que font ses salariés. Ceux-ci doivent remplir les objectifs fixés et alerter leur manager en cas de difficulté afin de ne pas laisser s’installer un doute.

2 : Communiquer à bon escient

La communication est un élément clef pour maintenir la cohésion d’équipe. Cette communication repose sur des temps essentiels et incontournables :

  • La communication collective : elle est faite de points formels planifiés et programmés avec des ordres du jour précis. La trame doit être précise (tour d’horizon de l’actualité, les points de vigilance, les objectifs prioritaires, etc.). Chacun doit être invité à s’exprimer. La réunion doit être de préférence en visioconférence et elle doit être animée à tour de rôle par un membre de l’équipe.
  • La communication individuelle : elle est indispensable pour accompagner les agents et permettre au manager une véritable prévention primaire des RPS. Il faut répartir le temps de réunion entre ceux qui en ont le plus besoin et ceux qui son davantage autonomes. Le manager doit se rendre disponible pour que chacun de ses collaborateurs puisse avoir un temps d’échange avec lui.
  • Les échanges informels : Le télétravail efface aussi les rencontres informelles : à la pause-café, cigarette ou dans les couloirs, etc. Il faut faire vivre la vie d’équipe par des petits échanges courts, mais fréquents, des envois de documents, etc. Le manager doit également prévoir des temps d’échange sans cadre particulier, juste un petit tour d’horizon des activités de chacun y compris sur ce qui relève de la vie personnelle (quelles séries ou quels films certains regardent, la vie de la famille éventuellement)... tous ces échanges qui ont lieu à la machine à café ou dans le restaurant d’entreprise. Prendre un café ensemble par visio et une pause thé ou autre peut aider à rompre la monotonie des personnes seules.

Ce que le manager peut faire pour guider son action et construire pour organiser le télétravail et veiller à maintenir la cohésion de son équipe :

  1. Analyser la nature des tâches : instructions de dossiers, relations avec le public, travail en réseau, conduite de projet, etc.
  2. Évaluer le niveau d’autonomie des ses collaborateurs M1 autonomie faible, M2 autonomie modérée, M3 autonomie forte, M4 autonomie élevée
  3. La composition de l’équipe entre personnes très autonomes et moins autonomes
  4. Le niveau de formalisation des méthodes de travail

La prise en compte de ces paramètres doit guider le manager à choisir les actions les plus appropriées pour maintenir la cohésion d’équipe.

Enfin pour maintenir la cohésion d’équipe, le manager doit associer l’équipe dans la mise en œuvre collective de projet à chaque fois que c’est possible. Même si les relations à distance freinent la spontanéité des interactions et agissent sur la cohésion d’équipe, il existe des leviers que le manager doit utiliser impérativement pour aider son équipe.

Ce sont tous ces outils et méthodes que nous proposons de transmettre à vos managers à l'occasion de nos formations.

Dernière modification le jeudi, 29 April 2021 17:18